Sites naturels et panoramas

Le Montmeugne

LE FAUTEUIL DE CÉSAR
Le Montmeugne reste pour les habitants de Saint Bonnet un lieu
mythique de la commune. A son sommet, une vasque façonnée dans le
granit des rochers par l’érosion pour les uns ou par la main de l’homme
pour les autres est au coeur de la légende du fauteuil de César.
Qu’il y eût ou non un camp romain au sommet de Montmeugne, comme
on l’a longtemps prétendu, revêt peu d’importance. L’essentiel est que des
générations d’enfants se soient assis dans cette vasque et que leur
imagination les ait poussés à se prendre pour un empereur romain
surveillant son empire. Après tout, les légendes sont faites pour faire
rêver et il y a bien les ruines d’un temple romain dédié à Mercure au
sommet du Puy de Dôme !

 

Patrimoine local

 

eglise-site2  L’ÉGLISE 

L’église, dans son architecture actuelle, date de 1834 […] C’est dans le chœur de cette chapelle qu’ont été découvertes de très belles fresques du XIIIème siècle classées… Voir

madone1 LA MADONE érigée en 1905

A un quart d’heure de marche du centre du bourg, la madone surplombe le village. Le point de vue sur la plaine … Voir

clochetons LE CLOCHER DU VILLAGE GAUCHER, AUX BIEFS 

Construit en 1757 sur les ruines d’une ancienne chapelle … Voir

lavoir1 LE LAVOIR MUNICIPAL

 Dans le creux de la vallée de la Teysonne, le lavoir, rénové en 2005, offre un cadre verdoyant et frais. Construit au bas du bourg, en 1898, il a été fonctionnel jusque dans les années 1950, date de l’apparition des premières machines à laver à St Bonnet… Voir

closeroux2

 LE CLOCHETON DE CHEZ SEROUX

 C’est un exemple de petit clocher qui n’avait pas de vocation religieuse. Il a été érigé en 1825 ou 1826 (la cloche est datée de 1826). Il servait autrefois à prévenir de l’arrivée des orages et aussi à appeler les habitants du voisinage en cas d’incendie… Voir

pont-ours

 LE MEGALITHE DES ALLEMAGNES

 Il s’agit d’un bloc de granit taillé de 3,30 mètres de longueur gravé d’une croix à une extrémité… Voir

 LA PIERRE DU PAS DU DIABLE
Bien ancrée au milieu d’un chemin, le sabot du diable a marqué la pierre de son empreinteVoir
 LA PIERRE DES MORTS

… Cette pierre est toujours visible et elle est connue des anciens du village sous le nom de : «la pierre des morts». Voir

 

À voir ou à faire

L’ALLÉE DES GÉANTS (alignement de hêtres plessés)

Lieu-dit La Bletterie
Par la RD477

03250  Saint-Nicolas-Des-Biefs

CASCADE DE LA PISSEROTTE

Par la RD25
03120 Arfeuilles

LES TOURBIERES DU PLATEAU DE LA VERRERIE

RD478
Plateau de la Verrerie

03250 Saint-Nicolas-Des-Biefs

MUSÉE DU VERRIER

Le Bourg
03250 Saint-Nicolas-Des-Biefs

LES BISONS DES MONTS DE LA MADELEINE

Village Préfol
42370 Saint-Rirand

MUSÉE DES ARTS ET TRADITIONS POPULAIRES

Le Bourg
42310 Le Crozet

MUSÉE ALICE TAVERNE

Rue de la Grye
42820 Ambierle

ÉGLISE PRIEURALE SAINT-MARTIN

Le Bourg
42820  Ambierle

Eglise

eglise-0

eglise-site2756-ff9ed

Après l’averse
L’ÉGLISE

L’église, dans son architecture actuelle, date de 1834. Elle a intégré l’église primitive, romane (XIIème siècle) qui est devenue la chapelle est du transept. C’est dans le chœur de cette chapelle qu’ont été découvertes de très belles fresques du XIIIème siècle classées à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Leur restauration a été achevée en 2002 grâce à l’action de l’Association pour la sauvegarde du patrimoine communal. Le cul de four présente un Christ en majesté dans une mandorle, entouré des 4 évangélistes. Cet ensemble constitue, pour notre département, l’un des rares témoins de la représentation du Christ tel qu’il apparaît dans l’art du Moyen-âge.

Dans les intrados des 3 fenêtres, figuraient des représentations de saints ; malheureusement, elles ont pratiquement disparu, sauf un magnifique St Philippe dans la fenêtre centrale.
On peut admirer également, dans cette chapelle, une statue en bois polychrome de St Bonnet (XVIIIème siècle) et, au fond de l’église, un groupe sculpté en bois représentant le baptême du Christ par Jean-Baptiste (XIXème siècle).
Dans le clocher de l’église, deux cloches sont classées, datées l’une de 1600 et l’autre de 1650.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour

 

Galerie photo

Diaporama

Histoire

 Bref historique


 Les premières archives sur lesquelles on peut fonder un historique fiable de St Bonnet remontent au XIIIème siècle.

Vers 1260, Arnaud Viel (ou Vieux), chevalier, avoue au Comte de Forez, entre autres, ” les biens de St Bonnet qui appartenaient auparavant à Dame Alice de la Murette ” (Chartes du Forez, n° 275). Ces biens se transmettront à la famille Viel jusqu’en 1449.

A cette date, Philibert de l’Espinasse ” achète pour 500 écus d’or, à Jeanne Viel de St Bonnet-des-Quarts, la seigneurie de ce nom “. En 1585, la seigneurie passe, grâce à un mariage, dans la famille Dumayne.

En 1732, elle est le fief de Hubert, vicomte d’Aubusson, seigneur du Duché de Roannais.

A la Révolution, selon l’almanach du Lyonnais, le village et le territoire de St Bonnet dépendaient de quatre seigneurs : le duc d’Harcourt, le marquis de Vichy, le marquis de Lévis-Mirepois et le prieur d’Ambierle. St Bonnet appartenait donc à 3 provinces : le Lyonnais, le Forez et le Bourbonnais. En 1793, la commune comptait 1250 âmes.